• Pour recevoir notre newsletter, veuillez renseigner votre email :
La plateforme ELSA

Comprendre et lutter contre la violence à l’égard des femmes

Auteur(s) : OMS
oms-vbg

La violence à l’égard des femmes constitue un problème majeur de santé publique et une violation des droits fondamentaux. Pour les femmes dans de nombreuses régions du monde, la violence est l’une des principales causes de traumatismes et de handicaps, mais aussi un facteur de risque pour d’autres problèmes de santé physique, mentale, sexuelle et génésique. La violence a des conséquences à long terme chez ces femmes et leurs enfants, ainsi que des coûts sociaux et économiques pour la société tout entière.

Cette série de fiches dresse le bilan des connaissances sur la prévalence, les modalités, les conséquences, et les facteurs de risque de la violence à l’égard des femmes, et sur les stratégies permettant de lutter contre ce problème. Ces fiches sont destinées aux directeurs de programmes, aux praticiens, aux chercheurs, aux décideurs politiques et aux autres acteurs oeuvrant dans des secteurs très variés et dans chaque pays. Certaines portent sur des formes spécifiques de violence infligées aux femmes, tandis que d’autres abordent des questions sanitaires et sociales connexes.

mis en ligne le 05 décembre 2016
who_rhr_12-35_vuedensemble (pdf -330,44 kB )
who_rhr_12-37_violencesexuelle (pdf -354,80 kB )
who_rhr_12-36_violencepartenaireintime (pdf -366,66 kB )
who_rhr_12-41_mutilationsgenitales (pdf -333,84 kB )
who_rhr_12-43_consequencessante (pdf -318,87 kB )

Vos commentaires
1
Document pertinent0
  • Clarisse - le 6 janvier 2017 à 17 h 42 min

    La problematique genre est a prendre en consideration dans la lutte contre le VIH/SiDA, car les personnes les plus stigmatisees dans cette affaire de Sida sont les femmes et les enfants nes de ces femmes. Dans les programmes de sensibilisation de masse il faut mettre un grand accent sur la stigmatisation pour reduire au maximum les inegalites de genre en matiere de VIH/SIDA.

    » répondre » signaler un abus
Votre avis nous intéresse !