• Pour recevoir notre newsletter, veuillez renseigner votre email :
La plateforme ELSA

Prise en charge psychosociale

L’objectif de la prise en charge psychosociale est la relation d’aide visant à l’amélioration de la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH/sida (PVVIH).
Basée sur l’écoute et le conseil (counseling), la prise en charge psychosociale est un élément central de la prise en charge globale de l'infection à VIH. Soutien multiforme apporté aux personnes concernées par le VIH/sida, elle apporte un accompagnement en fonction des besoins, de l’aide morale à la santé mentale, des conseils aux informations ciblées et tente de répondre par des solutions concrètes aux problèmes rencontrés.

Les médecins, les infirmières, les psychologues, les pharmaciens, les travailleurs sociaux, les associations communautaires, les juristes sont, entre autres, les acteurs de la prise en charge psychosociale et ils agissent aux côtés des PVVIH à différents niveaux :

  • le soutien à l’observance, l’éducation thérapeutique, les conseils nutritionnels
  • le soutien psychologique
  • le soutien familial, la médiation familiale et/ou sociale et thérapeutique
  • l’auto-support
  • le soutien social ou socio-économique
  • le soutien pour la réinsertion socioprofessionnelle
  • le soutien juridique et la lutte contre la discrimination
  • le soutien spirituel

Le soutien psychologique apporté aux patients individuellement pour les aider à faire face aux difficultés générées par le diagnostic du VIH est souvent la première étape : le maintien de la confidentialité, le choix du partage du statut aux proches, plus largement la gestion des relations avec le partenaire, la famille, les amis, et les enfants.
L’éducation thérapeutique est, quant elle, indispensable pour renforcer les connaissances des personnes vivant avec le VIH et leur capacité à faire des choix éclairés dans leur parcours de soins.
Les informations sur les droits sont également essentielles pour lutter contre les fréquentes discriminations.
Enfin, le soutien économique pour faire face aux besoins alimentaires, d’hébergement, de travail, d’études, de transport, de justice ou encore de frais d’examens payants, font de la prise en charge psychosociale, un volet fondamental de la prise en charge globale de l’infection à VIH.

Au niveau collectif, la prise en charge psychosociale renforce l’adhésion aux soins, concoure à la prévention de l’inobservance, des échecs thérapeutiques, et diminue le nombre de perdus de vus.
Non seulement elle réduit les risques d’isolement et d’exclusion sociale mais elle participe à rendre les malades acteurs de leur parcours de soins en leur offrant de l’information ciblée.

Les stratégies mises en œuvre par les associations pour assurer la prise en charge psychosociale sont diverses :

  • Conseils au moment du dépistage (counseling pré et post test)
  • Groupes de paroles, réunions d’auto-support, causeries éducatives
  • Aide à l’observance thérapeutique
  • Assistance nutritionnelle et distribution de kits alimentaires
  • Achat de médicaments et prise en charge des coûts des examens biologiques
  • Visites à domicile ou à l’hôpital et visites de sensibilisation des membres de la famille et de l'entourage
  • Soutien scolaire et activités de réinsertion professionnelle
  • Appuis techniques et financiers pour l'élaboration et la gestion d'activités génératrices de revenus
  • Autres aides matérielles et financières ponctuelles pour faire face à des besoins urgents

La plateforme ELSA vous recommande

Vos commentaires
0
Votre avis nous intéresse !