• Pour recevoir notre newsletter, veuillez renseigner votre email :
La plateforme ELSA

Prévention

Le VIH se transmet lors de rapports sexuels non protégés, d’un accident d’exposition au sang, d’une transfusion de sang contaminé, de l’échange de seringues contaminées ou de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement au sein.
La prévention de la transmission du VIH recouvre l’ensemble des informations, des moyens, des outils, ou encore des techniques à notre disposition pour éviter ou limiter les nouvelles infections.

Champ très vaste et primordial pour la lutte contre le sida, la prévention recouvre :

  • les informations de base sur le VIH/sida et les infections sexuellement transmissibles (IST)
  • les modes de transmission et les facteurs de risque
  • les modes de prévention et la réduction des risques
  • le conseil, le dépistage et le diagnostic
  • l’écoute, la relation d’aide à distance (téléphone, internet)

La palette d’outils disponibles :

  • les préservatifs féminins et masculins
  • la prophylaxie antirétrovirale pour l’élimination de la transmission mère-enfant (ETME) ou transmission verticale
  • la circoncision médicale volontaire de l’homme
  • le traitement antirétroviral pris par les personnes séropositives comme moyen de prévention (TasP – Treatment As Prevention)
  • la prophylaxie pré-exposition (PrEP) pour le partenaire séronégatif
  • la prophylaxie post-exposition (PPE) consiste à prendre immédiatement des ARV dans les 72 heures suivant une exposition accidentelle au VIH

Depuis quelques années, les résultats scientifiques et l'observation épidémiologique convergent en faveur d'un profond renouvellement des stratégies de lutte contre le VIH/sida. Il s'agit de combiner tous les moyens disponibles pour renverser la tendance de l'épidémie et donner à chacun plus de moyens de prévenir la transmission du virus dans les pays et dans les groupes où sévit une épidémie massive : c'est le cas dans des pays entiers en Afrique subsaharienne et dans certains groupes des pays à épidémie concentrée (travailleur.se.s du sexe, hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes).
Dans cette optique, il est difficile d’avoir une approche compartimentée de la prévention.

La prévention combinée consiste à adapter les différentes stratégies de prévention au contexte et à la situation particulière de chaque personne. C’est une manière d’utiliser les différentes stratégies comme le dépistage rapide, le dépistage classique, le traitement post-exposition ou le traitement comme prévention. Tout cela concourt à limiter le risque de transmission du VIH.

La réduction des risques
Conception pragmatique et humaine, la réduction des risques est une approche est basée sur le non-jugement des personnes et de leurs pratiques et sur la compréhension des risques envisagés en termes de santé publique. L’approche de réduction des risques est reconnue comme la méthode la plus efficace pour réduire la transmission dans les groupes les plus exposés au VIH, notamment les consommateurs de drogue injectables et les professionnel.le.s du sexe.
Dans la même approche centrée sur l’humain et détachée de la logique répressive, la non pénalisation de la transmission du VIH apparaît comme une des conditions du succès de la prévention et une des clés du recul nécessaire de la stigmatisation.

La plateforme ELSA vous recommande

Vos commentaires
0
Votre avis nous intéresse !